Verbes d’action et verbes d’état

Cela commence avec « respirer » : c’est un verbe d’action mais respirer c’est aussi un état – celui de la méditation pleine conscience qui consiste à se sentir agir pour passer dans cet état second : cette expérience du plus-que-présent.

De nombreuses actions deviennent alors candidates pour peu que l’on y porte cette attention.

Manger évidemment avec cette rencontre du passé et de l’avenir.

Marcher qui nous met dans un mouvement régulier passant d’instabilité à stabilité.

Naviguer qui nous met dans un mouvement permanent instable.

Les actions qui conservent le contexte de départ une fois qu’elles sont terminées deviennent alors toutes de nouvelles expériences du temps et de l’espace.

En élargissant le contexte à quelque chose de plus vaste, tout verbe d’action devient ainsi un verbe d’état.

Les passions et hobbys sont souvent des actions qui se transforment/transcendent en état.

Le plus-que-présent est aussi cette expérience.

Une nouvelle rubrique dans le site : les verbes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.