Ile de Shuweihat – soleils

Sur cette petite presqu’île, dans un creux du golfe persique – camper au bord de l’eau. Le rouge de l’ocre embrasé par les couchers du soleil, le crépitement du feu s’accompagne des clapotis de l’eau. Et nous voilà avec nos téléphones en train de discuter, d’ici, avec tout ceux qui sont loin ; dans le plus-que-présent l’espace peut être dynamique et malléable

Arrivée à Shuweihat Island – la piste entre deux eaux vers les montagnes stratifiées

 

le campement – chaque coucher de soleil est une nouvelle expérience

 

le rouge, le noir, le bleu – le soleil s’est imprimé dans les roches et tous les couchers de soleil y sont en permanence

du champagne frais sur cette île chaude, la lune et le soleil – un espace de lumière

l’eau est très salée – le lieu est incandescement hostile

 

le lever de soleil est un moment plus-que-présent – un moment de révélation, d’élévation, de clarté, d’épanouissement, de vie, qui inonde l’espace et le révèle en même temps

le coucher de soleil stratifié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.