Hammam – Gammart

Réunion plénière de Decade dans un hôtel somptueux à Gammart.

Aymen et Mahdi m’invitent au Hammam – c’est mon premier Hammam – quelle expérience, quel rituel, quelle ivresse.

  • L’accueil : bienveillant, doux et mystérieux  – la lumière se tamise, la température s’adoucit dans ses couloirs
  • La préparation : déposer ses vêtements dans son panier, s’équiper de serviettes moelleuses – le corps se réchauffe tandis et le temps commence à se suspendre
  • L’attente : dans le vestibule, je discute, je parle de moins en moins fort, croisant les autres engourdis par les suées
  • La sudation : dans une brume humide et suffocante, je m’assois, je sue petit à petit. On parle de plus en plus posément, le souffle se fait plus lent, je m’emmitoufle
  • Le gommage : je sors, il fait tout à coup froid, je respire. Je m’allonge, et le gommage commence. Huiles (olive, orange, eucalyptus), gant kessa, vif, acéré – la mauvaise peau se retire, le corps respire.
  • Le rinçage : à l’eau claire, douche rapide pour conserver un corps respirant
  • Le repos : le corps vivifié, un verre d’eau pour respirer de l’intérieur et une attente – paisible, faible lumière, bougie, …
  • Le massage : plus tard, un massage aux huiles, la peau enduite de graisse se relie avec elles mêmes, devient lisse à nouveau, glissante – prête à écouter le monde
  • La dernière douche : je retire le surplus de graisse doucement, rafraîchissant
  • Le départ : je reprend mes affaires dans mon panier, je m’habille lentement, je sors – apaisé

 

le massage

Les rites, bien orchestrés, bien accompagné sont autant d’occasion de se rappeler à soi et aux autres. Ecouter vibrer son corps, l’engager, comme dans la méditation pleine conscience, c’est voir le monde avec un nouveau regard – rêve toltèque – dans une dimension nouvelle. Ces rites temporels sont autant de portes vers le plus-que-présent ; assumés, vécus pleinement, ivres de présent.

S’en est suivie un joyeux repas animé et dansé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.