Saint-Pétersbourg – la Puissante

Saint-Pétersbourg est puissante ; la noirceur et la force de la Neva ; les palais gigantesques, les sombres canaux, les églises luminescentes et les grandes artères. Le ciel glorieux et le soleil de minuit magnifient la cité russe. Deux champs d’expérience du plus-que-présent : le vertige (attirance et répulsion du fleuve, nuits blanches, complexité russe) et la stabilité (rigueur et précision, solidité des édifices et des traditions). On retrouve à Saint-Petersburg les verbes du plus-que-présent : Conservation : solidité des constructions et des traditions Anticipation : toujours sur le fil, tout peut basculer dans un univers sans contraintes, les saisons ont chacune leur exceptions Engagement : le regard, la marche, la gastronomie, les églises inspirantes, la complexité russe Lâcher-prise : Lire plus …

Madrid – la Capitale

Madrid est grande, imposante ; tout y semble politisé, incarner une opinion, un principe d’organisation sociale, des droits, des combats, des intrigues, des guerres, … De grandes artères et de petites rues, de grands monuments nationaux et des cinémas de quartiers, de grandes places et des placettes, … Entre grande institution et vestibules, en grands récits et conciliabules. Deux champs d’expériences du plus-que-présent à Madrid : Parcourir le temps à pied (marcher, goûter, voir, sentir) & vivre les interstices du dualisme Espagnol (se projeter, lâcher-prise et engagement dual) Le musée du Prado : l’accumulation ostentatoire de trésors de conquêtes lointaines, de mariages habiles – glorifiant l’Espagne. L’expérience de l’art au service de la puissance politique. Marcher dans la Cité en Lire plus …

La course du Rhum

Quel voyage ! Loïc envoie un message sur Whatsapp : la course démarre dans 10 minutes. Je télécharge l’application, choisis le plus grand des bateaux et c’est parti ; nous voilà 150 000 sur les mers déchaînées. Une expérience d’ubiquité. A la radio, dans les embouteillages le matin, j’entends les problèmes météo et les avaries diverses ; en arrivant, je vérifie le cap, prévoies la route jusqu’à la fin des réunions de la matinée. A midi, je partage ma position avec mes collègues marins qui m’aident à me placer dans le vent et la direction. Le soir je rectifie le cap tout seul – je me suis enlisé au cœur des dépressions et j’ai perdu 3 jours à cause de Lire plus …

Le désert de Liwa

L’expérience du désert est une expérience plus-que-présent. C’est probablement le dénuement extérieur qui emplit notre être intérieur et nous élève. Anticipation : chaque pas est une anticipation du suivant Conservation : chaque pas est une conservation du précédent Lâcher-prise : écouter le silence du vent, se figurer la vie, se laisser couler avec le sable Engagement : avancer, marcher, …    

Abu Dhabi – les architectes

Dans le désert et dans la mangrove, les architectes se dépassent ici pour créer des endroits uniques. Lorsque l’ensemble des forces du plus-que-présent sont inscrites dans leurs constructions (anticipation, conservation, lâcher-prise et engagement), ils deviennent créateurs d’expériences du plus-que-présent. Comme si habiter dans le désert et dans les marais impliquait ce présent augmenté. Et deux grandes constructions emblématiques : la mosquée et le Louvre d’Abu Dhabi.

Abu Dhabi – la grande Mosquée

Le monde entier a été mis à contribution pour bâtir cet édifice. Beaucoup de poésie, de symétrie et de pureté. La prière est un moment plus-que-présent par définition : être prêt à soit, s’élever, … Que les plus beaux édifices lui soient consacrés est une preuve de plus que ce qu’attendent les hommes c’est ce moment plus-que-présent.

Dubai – la ville

Le temps et l’espace sont pressés ici. Les hommes construisent des espaces avec une grande voracité – ils seront bien habités un jour. Même le vieux Dubai est neuf et tous les trésors sont dans les soukhs : or et épice. L’expérience de Dubai (Dubai Expérience comme ils disent ici) c’est le plus-que-présent à grande échelle. Conservation : la force de l’histoire Anticipation : en permanence, on prépare avec délectation l’avenir Lâcher-prise : pour la goûter, il faut tout lâcher – cette ville n’attend pas Engagement : chaque espace est marchand, suscitant un engagement permanent.

Les fiords omanais

Dans ces terres désolées, à deux pas d’un grand passage maritime (le détroit d’Ormuz), les fiords fractals dilatent le temps et l’espace.   Ici, se baigner est un verbe d’état du plus que présent et la côte fractale dilate le temps et l’espace.

Emirates – Business Class

Quelle chance d’avoir été surclassé pour vivre cette expérience plus-que-présent ultime. Le temps et l’espace se conjuguent intimement. Maintenant, un verre de vin blanc, un bout de ronce de noyer et le film Jurassic World (que j’ai vu là-haut) vont sublimer mon présent à chaque fois que je les rencontrerais.

Bretagne – Finistère sud

Plusieurs découvertes lors de ce voyage en Bretagne. Sur un bateau, l’espace et le temps sont distendus : les marées changent les hauteurs, les étoiles bougent, les vents sont redirigés par les voiles, les côtes fractales sont infinies. Pour avancer, certains utilisent des cartes (anticipation et engagement) : l’espace devient dual (celui de la carte et celui parcouru). La navigation en mer à la force du vent permet d’expérimenter la notion de vitesse apparente (vent au près vs vent arrière) : comment savoir finalement, si on avance, où l’on avance, où l’on est : le temps et l’espace sont confondus. Pour aller à droite (tribord), il faut mettre le cap en face et virer : l’espace est tordu. Les frontières sont Lire plus …