Automne flamboyant

Flamboyante fin de vie des feuillages : après l’avoir nourrit de fruits sucrés cet été, les arbres embrasent le présent de lumière. Chaque saison émerveille le présent. L’hiver le glace et le contemple Le printemps le réchauffe et l’anime L’été le brûle et le nourrit L’automne l’embrase et le suspend

Embouteilllages

Tous les jours depuis près de quinze ans, je passe près d’une heure dans les embouteillages et environ 15 minutes à l’arrêt – total. On peut voir le temps passer ou préférer voir passer le temps. Voir le temps passer : on est immobile, passif et le temps passe devant nous. C’est l’espace des voitures immobiles et des feux rouges. Le temps précède l’action : c’est le présent. Voir passer le temps : on est mobile, actif et le temps passe en nous. C’est l’espace du ciel animé et des nuages illuminés. L’action précède le temps : c’est le plus-que-présent. Placer le verbe d’action en premier permet souvent de sublimer le moment : il s’agit alors d’agir comme le verbe Lire plus …

La coupe du monde

Chaque match était un moment intense. L’incertitude de l’issue est l’élément moteur de ces expériences. Le temps est très relatif, le match se joue jusqu’à la 95ème minute et les dernières minutes ne valent pas les premières. [lâcher-prise] Une bonne partie de l’humanité s’est mobilisée pour préparer ces événements (banderoles, invitations à partager). [anticipation] et y participer (cris, peurs, souffle coupé) [engagements]. Grande joie pour les uns, déception pour les autres, mais après le coup de sifflet final celles-ci ne durent pas longtemps – on profite de l’instant présent au plus-que-présent. Les supporters sont des ambassadeurs du présent – ils encouragent le présent à être encore plus présent ; tous les 4 ans chacun peut le devenir dans son pays Lire plus …

Fortnite – le ciel se brise

Fortnite est un jeu en ligne très populaire qui fait de cette île une des premières destinations du monde (150 millions de joueurs). Cette île se transforme toutes les saisons : ajout de zones, villes, types de jeu, équipements, …  C’est ainsi un des premiers espaces en ligne complètement habité. Et le 30 juin à 19h30, un évènement a eu lieu. Il fallait y être, j’y étais avec mon fils et ses amis de Bayonne, Nice et d’autres endroits dont le lieu n’a plus d’importance puisque c’est sur cette île que l’on se rencontre. Nous sommes rentrés dans le jeu à 19h28, et là depuis notre bus volant, nous avons assisté à ce spectable magnifique : une fusée décole, dérive d’un coup Lire plus …

Incidents – Luc Benazet

Voilà une lecture inouïe. La lettre est sublimée. Lorsque j’écrivais dans « voyager à une vitesse infinie » avec les lettres, je n’imaginais pas quelques semaines plus tard découvrir tant de destinations. Pour découvrir comment la poésie transcende le temps et l’espace, le livre de Luc est un exemple du genre. Merci Luc. Acheter Écouter

Arboretum de Versailles-Chèvreloup – des espaces lointains à proximité

A côté de chez nous, l’Arboretum de Chèvreloup. Un lieu encore habité par le rayonnement de Versailles : planter des arbres du monde entier à deux pas du Roi Soleil. Les régions et les ambiances se succèdent dans une paysagerie habilement ciselée. Nous avons pris un abonnement à l’année pour voir les saisons s’écouler dans des espaces lointains à proximité. Encore une expérience plus-que-présente.

Les jardins de Versailles

Lenôtre aurait dit à Louis XIV qui évoquait la taille du bassin à construire « Sire, le château risque d’être tout petit avec un bassin si grand. » Et Louis XIV aurait répondu : « Pas du tout, cela dépend de la taille du château ! ».  Voilà un lieu où l’on croise des hommes et femmes du monde entier : un centre de rayonnement à travers le temps et l’espace. L’ambition prend tout son sens ici : la force de la volonté de dépasser les temps et d’inonder le monde de lumière. C’est réussi, on ne peut être insensible à tous ces efforts consentis, à ces rassemblements internationaux, à ces jardins raisonnés, à ces dimensions qui transforme la ballade en promenade.          

Paris – Champion de France

Paris était déjà champion avant de commencer le match. Pourtant, nous allions être émerveillé. Certains héros fatigués, d’autres sur leur garde avant la coupe du monde – le spectacle était dans les tribunes. Les supporters ont littéralement embrasés le ciel, embrassés leur héraut Thiago Motta ovationné et chanté tel Ulysse rentrant d’un long voyage. Quelle ferveur ! Si le match sublime le présent, le stade exacerbe les passions passées pour créer un présent incandescent. Un spectable inouï, ces joueurs de foot sont des influenceurs du plus-que-présent.  

Paris – Strasbourg

Paris – Strasbourg : la revanche  Les drapeaux, les chants, le champ, les danses, les cris et les animations pour planter le décor : impressionnant. La bataille commence. Une inattention d’Areola et la sidération contamine le stade. Le cauchemar castillan est dans toutes les mémoires. Le sursaut d’orgueil salutaire terrasse les alsaciens.  Au retour des vestiaires, toujours enchanté par les ultras d’Auteuil le renard Urugayen met à terre les strasbourgeois. Des maladresses, des improvisations généreuses et des inattentions. Que cette bataille gagnée par Paris inspire les prochaines actions de ces hérauts des temps modernes. Je vois dans le foot deux dimensions : la technique et la tactique (que l’on peut analyser rationnellement) et les émotions (que l’on ne cherche surtout Lire plus …