A propos

Je m’émerveille depuis longtemps des moments qui passent. J’adore prendre en photo les instants, les moments et voir les gens sourires, rire, me regarder avec un air amusé. J’adore improviser sur mon piano, j’adore imaginer et ne pas y arriver, j’adore dormir, j’adore manger, j’adore le vin, … J’aime ma femme, j’aime mon fils, j’aime tout le monde, … j’adore la vie. Au détour d’un repas, enthousiasmé, ce samedi 14 avril au soir – en parlant avec Juliette et Simon, le plus-que-présent est apparu : c’est ce temps, au-dessus du présent qui relativise le temps et l’espace. Je vous propose de vous conter ici mes découvertes, n’hésitez pas à donner les vôtres. Le temps est venu de se dépasser. Jérome Fraissinet Lire plus …

L’innocence

La créativité et l’enthousiasme de ce jeune restaurant mérite un détour. Intimité de la salle, sourire et concentration de la chef, attention du maître d’hôtel. Les plats s’enchaînent tour à tour régressifs (pain dans l’huile, choux à la crème), minéraux (coquilles saint Jacques, cabillaud nacré), terriens (œuf basse température, volaille croustillante et onctueuse) et aériens (agrumes enfenouillés, oseille musclé). Et des vins sans prétention qui enivrent le plat et les convives d’une douce innocence.    

Sheila Hicks

Sheila Hicks ; les fibres et les textures enserrent l’espace, révélant des reliefs poétiques dans toutes les directions. Une artiste merveilleusement émerveillée. View this post on Instagram Sheila Hicks ; les fibres et les textures enserrent l’espace, révélant des reliefs poétiques dans toutes les directions. Une artiste merveilleusement émerveillée. A post shared by Jerome Fraissinet (@jerome.fraissinet) on Apr 1, 2018 at 9:37am PDT